Chauffage bois : de nouvelles restrictions dans certaines villes depuis le 1er avril 2023

Par alexandra
Publié le
Dernière mise à jour le
feu de cheminée
Source : Pixabay

Afin de lutter contre la pollution, de nouvelles restrictions liées au chauffage biomasse sont appliquées depuis début avril 2023 dans certaines villes de France. Découvrez lesquelles et pourquoi. 

Les objectifs des nouvelles restrictions sur le chauffage bois dans certaines villes françaises

Le chauffage biomasse est de plus en plus utilisé, notamment en raison de ses nombreux avantages en matière d’efficacité énergétique et de durabilité. De plus, le bois est l’énergie la moins chère en France. Il est donc aussi choisi pour des raisons économiques. Enfin le bois est une source d’énergie renouvelable, considéré comme plus respectueux de l’environnement que d’autres sources d’énergies. 

Cependant, il est important de choisir des bûches ou pellets de qualité et s’assurer que la combustion est effectuée de manière propre et efficace. En effet lorsque le bois est brûlé, il émet des particules fines et d’autres polluants atmosphériques. En plus d’être polluantes les particules fines ont des effets néfastes sur la santé, notamment respiratoires, cardiovasculaires ou encore neurologiques. Il est de ce fait primordial d’utiliser des appareils de chauffage au bois certifiés par des normes environnementales strictes.

Afin d’améliorer la qualité de l’air et protéger la santé des Français un nouveau plan de l’atmosphère a été mis en place depuis fin 2022. Il consiste à diminuer la pollution issue de la combustion du bois. Ainsi depuis le 1er avril 2023 des nouvelles restrictions sur le chauffage biomasse sont appliquées dans certaines communes françaises.

L’interdiction des chauffages à foyer ouvert

Les cheminées à foyer ouvert sont l’une des sources de particules fines dans l’air. En plus d’un rendement inférieur à 15% les foyers ouverts ne sont pas efficaces pour brûler le bois de manière propre. En effet ils produisent une quantité importante de particules fines. Celles-ci peuvent s’accumuler dans l’air ambiant et contribuer aux pics de pollution de l’air. En particulier pendant les périodes de temps froid et sec lorsque la circulation de l’air est limitée. Enfin les risques d’incendie sont plus importants avec les foyers ouverts.

Plusieurs villes françaises ont donc décidé d’interdire l’utilisation des cheminées à foyer ouvert à partir du 1er avril, comme Lyon. La métropole lyonnaise vise 50% de réduction des émissions de particules fines et polluantes dans l’air. Les communautés de communes suivantes sont aussi concernées par cette nouvelle interdiction : 

  • Est Lyonnais (CCEL)

  • Pays de l’Ozon (CCPO)

  • Miribel et Plateau

  • Entre Bièvre et Rhône (EBER)

  • Vallée du Garon (CCVG)

  • Côtière à Montluel (CCCM)

  • Lyon Saint-Exupéry en Dauphiné (LYSED)

Le chauffage à foyers fermés tels que les poêles à bois et les inserts sont des options plus propres et plus efficaces. Ces équipements produisent moins de particules fines. Il est également important de s’assurer que le bois utilisé est sec et non traité pour réduire les émissions polluantes.

Pour remplacer votre chauffage bois si celui-ci n’est pas dans les normes vous pouvez bénéficier d’aides gouvernementales. Si vous disposez d’un foyer ouvert vous pouvez bénéficier de MaPrimeRénov, du certificat d’économie d’énergie ou bien de l’éco prêt à taux zéro. Toutefois pensez à choisir un chauffage adapté au dispositif. Nous vous conseillons de vous renseigner au préalable sur les conditions d’éligibilité de chacune de ces aides.

Utiliser des appareils de chauffage au bois labellisés flamme verte 

Le label Flamme Verte a été créé en France afin de garantir la qualité et la performance des appareils de chauffage biomasse tels que les poêles ou les chaudières. Ce label permet de distinguer les équipements les plus performants et les plus respectueux de l’environnement. Le taux d’émission de particules fines et le rendement énergétique sont par exemple pris en compte. En effet le label garantit que l’équipement a été contrôlé en laboratoire pour réduire les émissions de particules polluantes.

Bien que le label Flamme Verte ne soit pas une obligation légale, certains pays et régions ont mis en place des réglementations qui imposent l’utilisation d’équipements de chauffage au bois labellisés pour réduire les émissions de particules. 

En France, depuis le 1er avril 2023 les foyers qui souhaitent installer un chauffage bois devront choisir un équipement labellisé flamme verte dans ces communes : 

  • la Métropole de Lyon

  • la CC Est Lyonnais (CCEL)

  • la CC Pays de l’Ozon (CCPO)

  • la CC de Miribel et du Plateau

  • la CA Vienne Condrieu (CAVC)

  • la CC Entre Bièvre et Rhône (EBER)

  • la CC de la Vallée du Garon (CCVG)

  • CC de la Côtière à Montluel (CCCM)

  • CC Lyon Saint-Exupéry en Dauphiné (LYSED)

Ces appareils seront accompagnés d’un certificat de conformité.

Articles qui pourraient vous intéresser

Tout savoir sur le label Flamme verte

Découvrez en plus sur cette labellisation et son importance pour se chauffer au bois.

Innovation : des pellets fabriqués avec du marc de café

Découvrez en plus sur cette idée de trois jeunes diplômés de l’école d’ingénieur EPF.

Se chauffer aux pellets : une démarche locale et durable

Découvrez en quoi le marché des pellets en France est local et responsable.

Commander votre bois au meilleur prix

Pour connaître le prix du bois dans votre commune immédiatement, faites un devis, c'est gratuit !